Simulations de chauffage

Comparer vos solutions de chauffage

Thermix vous permet de comparer jusqu'à 4 solutions de chauffage.

Votre système de chauffage n°1

Votre système de chauffage n°2

Votre système de chauffage n°3

Votre système de chauffage n°4

Résultats

Évaluation des systèmes de chauffage envisagés
L’évaluation prend en compte une augmentation tendancielle du prix de l’énergie choisie.

Économies réalisées

Évaluation des systèmes de chauffage réalisée sur 20 ans.

Coût des systèmes de chauffage sur 20 ans

Répartition de vos dépenses énergétiques sur 20 ans.

* EnR: Énergie Renouvelable - ECS: Eau Chaude Sanitaire

Coût des systèmes de chauffage sur 20 ans

  • Thermix permet de comparer plusieurs solutions de production de chaleur en prenant en compte l'ensemble des coûts sur les 20 prochaines années : investissement, entretien des systèmes, coût du combustible et taxe carbone.
  • Pour chaque solution choisie, l'outil calcule également le pourcentage d'énergie issue de sources renouvelables (bois, solaire thermique ou géothermie).
    Remarque : si vous optez pour un fournisseur d'électricité 100% renouvelable avec garantie d'origine, alors votre solution peut être considérée comme renouvelable, bien que Thermix n'affiche pas le terme "solution ENR". Pensez bien dans ce cas à modifier le coût de l'énergie.
  • Le calcul du coût du combustible est effectué en prenant en compte l'augmentation du prix des énergies sur 20 ans (cf. graphique "augmentation du prix de l'énergie").
  • La Contribution Climat Énergie (nom officiel de la taxe carbone) est un impôt créé en 2014 qui s'ajoute aux taxes sur les produits pétroliers tel que le fioul ou le gaz. Elle représente une part importante du prix payé par le consommateur (en 2017, 13 % du prix du gaz a été dû aux taxes, principalement à la taxe carbone) et la loi prévoit que son montant augmente fortement dans les années à venir (de 30,5€ la tonne de CO2 en 2017 à 86 € en 2022), renchérissant encore le prix des énergies fossiles.

Évolution des coûts cumulés sur les 20 prochaines années

Chaque courbe représente un coût total qui inclut l'investissement, le coût du combustible, l'entretien et la taxe carbone.

* ECS: Eau Chaude Sanitaire

Évolution des coûts cumulés sur les 20 prochaines années

Sur un graphique en coûts cumulés, on considère que l'investissement est payé la première année. Ensuite, chaque année les autres coûts (combustible, entretien, taxes) viennent s'ajouter au montant payé les années antérieures.

Lorsque deux courbes se croisent, on peut en déduire qu'à partir de l'année correspondante, une solution devient plus intéressante qu'une autre économiquement.

Ceci correspond au "retour sur investissement" d'une solution plus chère à l'investissement qu'une autre, mais dont les coûts de fonctionnement inférieurs la rendent plus avantageuse sur le long terme.

Bilan environnemental des différents modes de chauffage

Bilan environnemental des différents modes de chauffage

Le bilan environnemental tient compte :
  • des émissions de CO2, sachant qu’un foyer français moyen émet 16 tonnes de CO2 par an pour tous les usages (transport, chauffage, consommation...) et qu’il faudra diviser ce niveau d'émission par 4 d’ici 2050
  • des ressources primaires consommées comptabilisées en kilowattheures d’énergie primaire (kWhep)

Augmentation du prix de l'énergie

Augmentation du prix de l'énergie sur les 20 dernières années.

Augmentation du prix de l'énergie

On constate que sur les 20 dernières années, le prix des énergies a connu d’importantes variations, mais a en moyenne fortement augmenté.

Le prix des énergies en voie d’amenuisement (fioul, gaz, etc.) a tendance à augmenter plus rapidement (environ +5% / an) que celui des énergies produites à partir de ressources renouvelables produites nationalement ou localement, telles que le bois (environ +3 % / an).

Economiquement, il est souvent plus avantageux d’investir dans une solution de chauffage basée sur une énergie peu onéreuse, et dont le prix est moins susceptible d’augmenter même si l’investissement de départ est plus élevé.

Dans le scénario de crise on imagine que toutes énergies augmentent 30 % plus vite que la tendance.

Économies réalisées

Évaluation des systèmes de chauffage réalisée sur 20 ans.

Coût des systèmes de chauffage sur 20 ans

Répartition de vos dépenses énergétiques sur 20 ans.

* EnR: Énergie Renouvelable - ECS: Eau Chaude Sanitaire

Coût des systèmes de chauffage sur 20 ans

  • Thermix permet de comparer plusieurs solutions de production de chaleur en prenant en compte l'ensemble des coûts sur les 20 prochaines années : investissement, entretien des systèmes, coût du combustible et taxe carbone.
  • Pour chaque solution choisie, l'outil calcule également le pourcentage d'énergie issue de sources renouvelables (bois, solaire thermique ou géothermie).
    Remarque : si vous optez pour un fournisseur d'électricité 100% renouvelable avec garantie d'origine, alors votre solution peut être considérée comme renouvelable, bien que Thermix n'affiche pas le terme "solution ENR". Pensez bien dans ce cas à modifier le coût de l'énergie.
  • Le calcul du coût du combustible est effectué en prenant en compte l'augmentation du prix des énergies sur 20 ans (cf. graphique "augmentation du prix de l'énergie").
  • La Contribution Climat Énergie (nom officiel de la taxe carbone) est un impôt créé en 2014 qui s'ajoute aux taxes sur les produits pétroliers tel que le fioul ou le gaz. Elle représente une part importante du prix payé par le consommateur (en 2017, 13 % du prix du gaz a été dû aux taxes, principalement à la taxe carbone) et la loi prévoit que son montant augmente fortement dans les années à venir (de 30,5€ la tonne de CO2 en 2017 à 86 € en 2022), renchérissant encore le prix des énergies fossiles.

Évolution des coûts cumulés sur les 20 prochaines années

Chaque courbe représente un coût total qui inclut l'investissement, le coût du combustible, l'entretien et la taxe carbone.

* ECS: Eau Chaude Sanitaire

Évolution des coûts cumulés sur les 20 prochaines années

Sur un graphique en coûts cumulés, on considère que l'investissement est payé la première année. Ensuite, chaque année les autres coûts (combustible, entretien, taxes) viennent s'ajouter au montant payé les années antérieures.

Lorsque deux courbes se croisent, on peut en déduire qu'à partir de l'année correspondante, une solution devient plus intéressante qu'une autre économiquement.

Ceci correspond au "retour sur investissement" d'une solution plus chère à l'investissement qu'une autre, mais dont les coûts de fonctionnement inférieurs la rendent plus avantageuse sur le long terme.

Bilan environnemental des différents modes de chauffage

Bilan environnemental des différents modes de chauffage

Le bilan environnemental tient compte :
  • des émissions de CO2, sachant qu’un foyer français moyen émet 16 tonnes de CO2 par an pour tous les usages (transport, chauffage, consommation...) et qu’il faudra diviser ce niveau d'émission par 4 d’ici 2050
  • des ressources primaires consommées comptabilisées en kilowattheures d’énergie primaire (kWhep)

Augmentation du prix de l'énergie

Augmentation du prix de l'énergie sur les 20 dernières années.

Augmentation du prix de l'énergie

On constate que sur les 20 dernières années, le prix des énergies a connu d’importantes variations, mais a en moyenne fortement augmenté.

Le prix des énergies en voie d’amenuisement (fioul, gaz, etc.) a tendance à augmenter plus rapidement (environ +5% / an) que celui des énergies produites à partir de ressources renouvelables produites nationalement ou localement, telles que le bois (environ +3 % / an).

Economiquement, il est souvent plus avantageux d’investir dans une solution de chauffage basée sur une énergie peu onéreuse, et dont le prix est moins susceptible d’augmenter même si l’investissement de départ est plus élevé.

Le scénario personnalisé prend en compte les hypothèses saisies dans les informations complémentaires de la page précédente.

Économies réalisées

Évaluation des systèmes de chauffage réalisée sur 20 ans.

Coût des systèmes de chauffage sur 20 ans

Répartition de vos dépenses énergétiques sur 20 ans.

* EnR: Énergie Renouvelable - ECS: Eau Chaude Sanitaire

Coût des systèmes de chauffage sur 20 ans

  • Thermix permet de comparer plusieurs solutions de production de chaleur en prenant en compte l'ensemble des coûts sur les 20 prochaines années : investissement, entretien des systèmes, coût du combustible et taxe carbone.
  • Pour chaque solution choisie, l'outil calcule également le pourcentage d'énergie issue de sources renouvelables (bois, solaire thermique ou géothermie).
    Remarque : si vous optez pour un fournisseur d'électricité 100% renouvelable avec garantie d'origine, alors votre solution peut être considérée comme renouvelable, bien que Thermix n'affiche pas le terme "solution ENR". Pensez bien dans ce cas à modifier le coût de l'énergie.
  • Le calcul du coût du combustible est effectué en prenant en compte l'augmentation du prix des énergies sur 20 ans (cf. graphique "augmentation du prix de l'énergie").
  • La Contribution Climat Énergie (nom officiel de la taxe carbone) est un impôt créé en 2014 qui s'ajoute aux taxes sur les produits pétroliers tel que le fioul ou le gaz. Elle représente une part importante du prix payé par le consommateur (en 2017, 13 % du prix du gaz a été dû aux taxes, principalement à la taxe carbone) et la loi prévoit que son montant augmente fortement dans les années à venir (de 30,5€ la tonne de CO2 en 2017 à 86 € en 2022), renchérissant encore le prix des énergies fossiles.

Évolution des coûts cumulés sur les 20 prochaines années

Chaque courbe représente un coût total qui inclut l'investissement, le coût du combustible, l'entretien et la taxe carbone.

* ECS: Eau Chaude Sanitaire

Évolution des coûts cumulés sur les 20 prochaines années

Sur un graphique en coûts cumulés, on considère que l'investissement est payé la première année. Ensuite, chaque année les autres coûts (combustible, entretien, taxes) viennent s'ajouter au montant payé les années antérieures.

Lorsque deux courbes se croisent, on peut en déduire qu'à partir de l'année correspondante, une solution devient plus intéressante qu'une autre économiquement.

Ceci correspond au "retour sur investissement" d'une solution plus chère à l'investissement qu'une autre, mais dont les coûts de fonctionnement inférieurs la rendent plus avantageuse sur le long terme.

Bilan environnemental des différents modes de chauffage

Bilan environnemental des différents modes de chauffage

Le bilan environnemental tient compte :
  • des émissions de CO2, sachant qu’un foyer français moyen émet 16 tonnes de CO2 par an pour tous les usages (transport, chauffage, consommation...) et qu’il faudra diviser ce niveau d'émission par 4 d’ici 2050
  • des ressources primaires consommées comptabilisées en kilowattheures d’énergie primaire (kWhep)

Augmentation du prix de l'énergie

Augmentation du prix de l'énergie sur les 20 dernières années.

Augmentation du prix de l'énergie

On constate que sur les 20 dernières années, le prix des énergies a connu d’importantes variations, mais a en moyenne fortement augmenté.

Le prix des énergies en voie d’amenuisement (fioul, gaz, etc.) a tendance à augmenter plus rapidement (environ +5% / an) que celui des énergies produites à partir de ressources renouvelables produites nationalement ou localement, telles que le bois (environ +3 % / an).

Economiquement, il est souvent plus avantageux d’investir dans une solution de chauffage basée sur une énergie peu onéreuse, et dont le prix est moins susceptible d’augmenter même si l’investissement de départ est plus élevé.

Les valeurs de consommation et de production contenues dans ce document sont des estimations. Tous les coûts et chiffres annoncés ici sont des valeurs estimatives destinées à fournir des éléments de choix. Ils n’ont pas valeur de devis et ne peuvent engager la responsabilité du concepteur de ce site. Nous recommandons vivement de vous rapprocher de votre Espace Info Energie www.renovation-info-service.gouv.fr pour préciser vos estimations et être mis en relation avec des entreprises agrées.

La consommation estimée dépendra des travaux réalisés mais aussi de la qualité de mise en œuvre de ceux-ci, des rendements des appareils de production, du comportement et du niveau d'équipement des usagers. Simulations réalisées à partir des données de prix des énergies relevées au 1er janvier 2014.